UPS publie ses résultats pour le 2e trimestre 2020

Lire le communiqué de presse Lire le communiqué de presse Lire le communiqué de presse

Atlanta, Géorgie

  • Le volume quotidien moyen consolidé a augmenté de 20,9 %
  • BPA dilué du 2T20 de 2,03 $, en hausse de 4,6 % ; BPA dilué ajusté* en hausse de 8,7 % à 2,13 $
  • Flux de trésorerie d’exploitation cumulé de 5,9 milliards de dollars ; flux de trésorerie disponible ajusté de 3,9 milliards de dollars

UPS (NYSE:UPS) a annoncé aujourd’hui que le chiffre d’affaires consolidé du deuxième trimestre 2020 a atteint 20,5 milliards de dollars, soit une augmentation de 13,4 % par rapport au deuxième trimestre 2019. Le revenu net s’est élevé à 1,8 milliard de dollars pour le trimestre ; le revenu net ajusté a été de 1,9 milliard de dollars, soit 8,8 % de plus que pour la même période en 2019. Le bénéfice d’exploitation s’est élevé à 2,2 milliards de dollars, et le bénéfice d’exploitation ajusté à 2,3 milliards de dollars, soit une hausse de 7,4 % par rapport au deuxième trimestre de l’année dernière.

Le bénéfice dilué par action s’est élevé à 2,03 $ et le bénéfice dilué ajusté par action à 2,13 $, soit une hausse de 8,7 % par rapport à la même période l’année dernière. Les résultats GAAP comprennent une charge de transformation avant impôts de 112 millions de dollars, soit 0,10 dollar par action. L’année précédente, les résultats GAAP incluaient une charge avant impôts pour les coûts de transformation de 21 millions de dollars, soit 0,02 $ par action. 

« Nos résultats ont été meilleurs que prévu, en partie grâce aux modifications de la demande résultant de la pandémie, notamment une augmentation du volume résidentiel, des envois de soins de santé liés à la COVID-19 et une forte demande au départ de l’Asie », a déclaré Carol B. Tomé, Présidente Directrice Générale d’UPS. « Les employés d’UPS font bouger le monde en cette période de besoin et je tiens à remercier notre équipe pour son travail acharné et ses efforts remarquables pour servir nos clients, nos communautés et s’aider les uns les autres. »

Segment domestique américain

 

 

T2 2020

T2 2020
ajusté

 

T2 2019

T2 2019
ajusté

Recettes

13 074 M$

 

11 150 M$

 

ajustés

1 182 M$

1 215 M$

1 208 M$

1 226 M$

  • Le volume quotidien moyen a augmenté de 22,8 %, pour atteindre 21,1 millions de colis par jour.
  • La demande de livraisons résidentielles a fait un bond au cours du trimestre, entraînant une hausse de 65,2 % des livraisons B2C.
  • La marge opérationnelle a été de 9,0 % ; la marge opérationnelle ajustée a été de 9,3 %.

Segment international

 

 

T2 2020

T2 2020
ajusté

 

T2 2019

T2 2019
ajusté

Recettes

3 705 M$

 

3 505 M$

 

ajustés

771 M$

842 M$

663 M$

665 M$

  • Le volume quotidien moyen a augmenté de 9,8 %, sous l’effet d’une forte demande sortante en provenance d’Asie et d’une augmentation du commerce électronique transfrontalier en Europe.
  • La marge opérationnelle a été de 20,8 % ; la marge opérationnelle ajustée a été de 22,7 %.

Segment Chaîne logistique et fret

 

 

T2 2020

T2 2020
ajusté

 

T2 2019

T2 2019
ajusté

Recettes

3 680 M$

 

3 393 M$

 

ajustés

259 M$

267 M$

272 M$

273 M$

  • Les recettes ont augmenté de 8,5 %, sous l’effet d’une forte demande de fret aérien en provenance d’Asie, compensée en partie par une demande plus faible au début du trimestre dans les unités de courtage LTL et de chargement de camions.
  • La marge opérationnelle s’est élevée à 7,0 % ; la marge opérationnelle ajustée a été de 7,3 %.

Perspectives

UPS ne fournit pas d’indications sur le chiffre d’affaires et le bénéfice par action dilué en raison de l’incertitude quant au moment et au rythme de la reprise économique. L’entreprise n’est pas en mesure de prévoir l’ampleur de l’impact commercial ou la durée de la pandémie liée au coronavirus ni d’estimer raisonnablement ses performances opérationnelles pour les trimestres à venir.

« En utilisant l’échelle et la flexibilité de notre réseau mondial intégré, nous avons réussi à gérer les défis opérationnels tout au long du trimestre. Pour l’avenir, nous nous concentrons sur l’efficacité et la qualité des revenus afin d’améliorer les marges opérationnelles aux États-Unis sur le long terme », a déclaré Brian Newman, directeur financier d’UPS. « Nos liquidités et notre situation de trésorerie restent solides, ce qui nous permet d’investir dans des capacités clés en cette période de perturbation sans précédent. »

* « Les montants « ajustés » sont des mesures financières non conformes aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) (non-GAAP – GAAP : Generally Accepted Accounting Principles). Voir l’annexe de ce communiqué pour une discussion des mesures financières non-GAAP, y compris un rapprochement avec la mesure GAAP la plus étroitement corrélée.

Informations sur les conférences téléphoniques

Carol B. Tomé, PDG d’UPS, et Brian Newman, directeur financier, discuteront des résultats du deuxième trimestre avec des investisseurs et des analystes lors d’une conférence téléphonique à 8 h 30 (heure de l’Est) le 30 juillet 2020. Cette conférence sera ouverte à d’autres personnes par le biais d’une diffusion en direct sur le web. Pour y accéder, rendez-vous sur le site www.investors.ups.com et cliquez sur « Earnings Webcast ». Des informations financières supplémentaires sont incluses dans les tableaux financiers détaillés publiés sur www.investors.ups.com sous la rubrique « Financials » et déposés auprès de la SEC en tant que pièce jointe à notre rapport actuel sur le formulaire 8-K.

À propos d’UPS

UPS (NYSE:UPS) est un leader mondial de la logistique, offrant un large éventail de solutions, notamment pour le transport de colis et de marchandises, la facilitation du commerce international et le déploiement de technologies avancées pour gérer plus efficacement le monde des affaires. UPS s’est engagée à fonctionner de manière plus durable, pour nos clients, pour l’environnement et pour les communautés que nous servons dans le monde entier. Basée à Atlanta, UPS dessert plus de 220 pays et territoires dans le monde entier. UPS a reçu le prix du meilleur service à la clientèle d’Amérique pour ses services d’expédition et de livraison, décerné par le magazine Newsweek ; la marque la plus précieuse en matière de transport, décernée par le magazine Fortune ; et un classement parmi les meilleurs de la liste JUST 100 pour la responsabilité sociale, le Dow Jones Sustainability World Index et le Harris Poll Reputation Quotient, entre autres classements et prix prestigieux. L’entreprise est présente sur le web à l’adresse ups.com ou pressroom.ups.com et dispose d’un blog d’entreprise à l’adresse ups.com/longitudes. Le bulletin d’information électronique sur la durabilité de l’entreprise, UPS Horizons, peut être consulté à l’adresse ups.com/sustainabilitynewsletter. Pour en savoir plus sur nos efforts en matière de développement durable, veuillez consulter le site ups.com/sustainability. Pour obtenir directement des nouvelles d’UPS, suivez @UPS_News sur Twitter. Pour expédier avec UPS, rendez-vous sur ups.com/ship.

Déclarations prospectives

Le présent communiqué, notre rapport annuel sur le formulaire 10-K pour l’exercice clos du
31 décembre 2019 et nos autres documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission contiennent et font référence à des « déclarations prospectives » au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les déclarations autres que celles concernant des faits actuels ou historiques, ainsi que toutes les déclarations accompagnées de termes tels que « croire », « projeter », « attendre », « estimer », « supposer », « avoir l’intention », « anticiper », « cibler », « planifier » et leurs variations, et de termes similaires, sont destinées à être des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont soumises aux dispositions de la sphère de sécurité des lois fédérales sur les valeurs mobilières, conformément à la section 27A de la loi sur les valeurs mobilières de 1933 et à la section 21E de la loi sur les échanges de valeurs mobilières de 1934.

De temps à autre, nous incluons également des déclarations prospectives dans d’autres documents publics. Ces déclarations peuvent se rapporter à notre intention, nos convictions et nos attentes actuelles concernant notre orientation stratégique, nos perspectives et nos résultats futurs, et dévoiler nos attentes actuelles ou des prévisions d’événements futurs ; elles ne se rapportent pas strictement à des faits historiques ou actuels. La direction estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables au moment où elles sont faites. Toutefois, il convient de ne pas accorder une confiance excessive à ces déclarations prospectives, car elles ne sont valables qu’à la date où elles ont été faites.

Les déclarations prévisionnelles sont soumises à certains risques et incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de notre expérience, de nos attentes actuelles ou de nos résultats anticipés. Ces risques et incertitudes, dont beaucoup sont hors de notre contrôle, incluent, mais sans s'y limiter : les incertitudes liées à l’impact de la pandémie de la COVID-19 sur notre activité et nos opérations, notre situation financière, nos résultats financiers et notre position financière, nos clients et nos fournisseurs, et sur l’économie mondiale ; les changements dans les conditions économiques générales, aux États-Unis ou à l’étranger ; une concurrence importante sur une base locale, régionale, nationale et internationale ; des changements dans nos relations avec nos clients importants ; des changements dans la réglementation complexe et stricte aux États-Unis et à l’international (y compris les lois et réglementations fiscales) ; des exigences accrues en matière de sécurité physique ou des données qui peuvent augmenter nos coûts d’exploitation et réduire l’efficacité de nos opérations ; les réponses juridiques, réglementaires ou du marché au changement climatique mondial ; les résultats des négociations et ratifications des contrats de travail ; les grèves, arrêts de travail ou ralentissements de nos employés ; les effets de l’évolution des prix de l’énergie, y compris l’essence, le diesel et le carburant aviation, et les interruptions de l’approvisionnement de ces produits ; les changements des taux de change ou des taux d’intérêt ; l’incertitude liée à l’arrêt prévu du LIBOR et à la transition vers tout autre taux d’intérêt de référence ; notre capacité à maintenir l’image de notre marque ; les violations de la sécurité des données ; les perturbations de l’Internet ou de notre infrastructure technologique ; les interruptions ou les répercussions sur nos activités d’événements ou de catastrophes naturelles ou d’origine humaine, y compris les attaques terroristes, les épidémies ou les pandémies ; notre capacité à prévoir avec précision nos besoins futurs en matière d’investissement en capital ; l’exposition aux évolutions économiques, politiques et sociales sur les marchés internationaux et émergents ; les changements de stratégie commerciale, de réglementation gouvernementale ou de conditions économiques ou de marché susceptibles d’entraîner une dépréciation importante de nos actifs ; les augmentations de nos dépenses ou de nos obligations de financement relatives à la santé des employés, à la santé des retraités et/ou aux prestations de retraite ; les éventuelles obligations fiscales supplémentaires aux États-Unis ou à l’international ; la possibilité de diverses réclamations et litiges liés au travail et à l’emploi, aux blessures corporelles, aux dommages matériels, aux pratiques commerciales, à la responsabilité environnementale et à d’autres questions ; notre capacité à réaliser les bénéfices prévus des acquisitions, des coentreprises ou des alliances stratégiques ; notre capacité à réaliser les bénéfices prévus de nos initiatives de transformation ; les fluctuations cycliques et saisonnières de nos résultats d’exploitation ; notre capacité à gérer les frais d’assurance et de sinistres ; et d’autres risques mentionnés dans nos documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission de temps à autre, y compris notre rapport annuel sur le formulaire 10-K pour l’exercice clos le 31 décembre 2019, notre rapport trimestriel sur le formulaire 10-Q pour le trimestre clos le 31 mars 2020 et les rapports déposés ultérieurement. Vous devez tenir compte des limites et des risques associés aux déclarations prospectives et ne pas vous fier outre mesure à l’exactitude des informations contenues dans ces déclarations prospectives. Nous ne nous engageons pas à mettre à jour les déclarations prospectives pour tenir compte d’événements, de circonstances, de changements dans les attentes ou de la survenance d’événements imprévus après la date de ces déclarations, sauf si la loi l’exige.

Rapprochement des mesures financières GAAP et non-GAAP

Nous complétons la présentation de nos informations financières déterminées selon les principes comptables généralement reconnus (« GAAP ») avec certaines mesures financières non-GAAP, y compris la compensation et les avantages « ajustés », le bénéfice d’exploitation, la marge opérationnelle, les autres revenus (dépenses), les revenus avant impôts sur le revenu, la charge d’impôt sur le revenu, le taux d’imposition effectif, le revenu net et le bénéfice par action. Nous complétons également la présentation des recettes, des recettes par pièce et du bénéfice d’exploitation avec des mesures non GAAP qui excluent l’impact sur une période donnée des taux de change et des activités de couverture. En outre, nous publions périodiquement les flux de trésorerie disponibles, les flux de trésorerie disponibles à l’exclusion des contributions discrétionnaires aux régimes de retraite et les dépenses d’investissement, y compris les remboursements du capital des obligations de location-acquisition. Les mesures équivalentes déterminées conformément aux GAAP sont également qualifiées de « rapportées » ou « non ajustées ».

Nous pensons que ces mesures non GAAP fournissent des informations supplémentaires significatives pour aider les utilisateurs de nos états financiers à comprendre nos résultats financiers et nos flux de trésorerie et à évaluer notre performance continue, car elles excluent des éléments qui peuvent ne pas être indicatifs de nos opérations sous-jacentes ou qui n’y sont pas liés et peuvent fournir une base de référence utile pour analyser les tendances de nos activités sous-jacentes. Ces mesures non GAAP sont utilisées en interne par la direction pour l’analyse des performances opérationnelles des unités commerciales, l’allocation des ressources des unités commerciales et en relation avec la détermination des primes de compensation.

Coûts liés aux programmes de restructuration ; coûts de la stratégie de transformation

Le bénéfice d’exploitation, la marge opérationnelle, le revenu avant impôts, le revenu net et le bénéfice par action non GAAP excluent l’impact des coûts liés aux programmes de restructuration, y compris les coûts de la stratégie de transformation. Nous pensons que cela permet une comparaison utile des performances financières d’une année sur l’autre, sans tenir compte de l’impact à court terme des coûts de restructuration.

Impact lié aux changements de taux de change des devises étrangères et aux activités de couverture

Les recettes, les recettes par pièce et le bénéfice d’exploitation sont calculés en divisant les recettes en dollars américains, les recettes par pièce et le bénéfice d’exploitation de la période en cours par les taux de change moyens de la période en cours pour obtenir les recettes, les recettes par pièce et le bénéfice d’exploitation en monnaie locale de la période en cours. Les montants obtenus sont ensuite multipliés par les taux de change moyens utilisés pour convertir les résultats comparables pour chaque mois de la période de l’année précédente (y compris l’impact des activités de couverture de change sur la période). La différence entre le chiffre d’affaires, le chiffre d’affaires par pièce et le bénéfice d’exploitation de la période en cours déclarés en dollars américains et le chiffre d’affaires, le chiffre d’affaires par pièce et le bénéfice d’exploitation de la période en cours dérivés correspond à l’impact des fluctuations des devises d’une période à l’autre.

Impact lié aux changements des taux d’actualisation des pensions

Le bénéfice d’exploitation neutre au niveau du taux d’actualisation des pensions non GAAP exclut l’impact des modifications du taux d’actualisation sur le coût du service des pensions d’une période à l’autre. Depuis le 1er janvier 2020, nous avons commencé à évaluer nos secteurs en utilisant le taux d’actualisation du bénéfice d’exploitation neutre du régime de retraite en plus de notre mesure actuelle du bénéfice d’exploitation sectoriel.

Le bénéfice d’exploitation neutre du point de vue du taux d’actualisation des pensions est calculé en actualisant la valeur des prestations attribuables aux services rendus par les employés pendant la période en cours en utilisant le taux d’actualisation de l’année précédente applicable à chacun de nos régimes à prestations définies. La différence entre ce montant dérivé et le coût des services rendus au cours de la période actuelle est l’impact sur le bénéfice d’exploitation des mouvements du taux d’actualisation des pensions d’une période à l’autre.

Flux de trésorerie disponible et dépenses d’investissement ajustées

Nous pensons que le flux de trésorerie disponible, le flux de trésorerie disponible à l’exclusion des contributions discrétionnaires aux régimes de retraite et le flux de trésorerie disponible ajusté pour les remboursements du capital des obligations de location-financement sont des indicateurs importants de la quantité de trésorerie générée par les activités commerciales régulières et nous les utilisons comme mesure de la trésorerie supplémentaire disponible pour investir dans nos activités, satisfaire nos obligations en matière de dette et rendre la trésorerie aux actionnaires. En outre, nous pensons que l’ajustement des dépenses d’investissement pour les remboursements du capital des obligations de location-financement reflète plus adéquatement l’ensemble des liquidités que nous avons investies dans les immobilisations. Nous calculons le flux de trésorerie disponible comme les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation moins les dépenses d’investissement, le produit des cessions d’immobilisations corporelles, et plus ou moins les variations nettes des créances financières et autres activités d’investissement. Le flux de trésorerie disponible, à l’exclusion des cotisations de retraite discrétionnaires, ajoute les cotisations de retraite discrétionnaires versées au cours de la période. 

Les mesures financières non conformes aux GAAP doivent être considérées en complément, et non en remplacement, de nos résultats présentés conformément aux GAAP. Nos informations financières non GAAP ne constituent pas une base comptable complète. Par conséquent, nos informations financières non GAAP peuvent ne pas être comparables à des mesures portant un titre similaire et présentées par d’autres sociétés.

Vous cherchez des images et des vidéos ? Visitez notre médiathèque.

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software